11/01/2011

Brune, Blonde ou Rousse, that is THE question!

Je suis enfin allée voir Brune Blonde à la Cinémathèque Française, et je ne regrette pas! En tant que fan d'Almodovar, l'affiche m'avait déjà séduite! Et arrivée devant le musée, la chevelure géante sur toute la façade ne pouvait que susciter d'avantage ma curiosité... (The Isolated Child, sculpture d'Alice Anderson)

L'expo n'est pas trop longue, pas trop courte, juste ce qu'il faut pour pouvoir tout apprécier: extrait de films, peintures, photos, sculptures et autres oeuvres d'art, le tout dans une scénographie fort sympathique! 
J'ai eu un faible pour la 2e salle, où on déambule parmi différents salons de coiffure (asiatique, africain et latino-américain) et pour la 4e qui confronte les grands rôles de la coiffure au cinéma (rivalité, métamorphose et relique). 
La rencontre de la chevelure entre art et cinéma est plutôt réussie. On redécouvre, avec amusement, que depuis l'antiquité les femmes jouent de leur chevelure pour séduire, et que la rivalité brune/blonde ne date pas d'hier! En dehors de cela, c'est avant tout une expo au thème original qui permet de voir et revoir de jolies brunes, de jolies blondes et quelques rousses, ainsi que des belles scènes de cinéma (Vertigo d'HitchcockBelle de jour de BunuelRiso amaro de De SantisMulholland Drive de Lynch8 Femmes d'Ozon ou encore Etreintes Brisées d'Almodovar...). Une chose est sûre, à travers des films et des personnages phares, le cinéma a nourrit l'évolution de la vision des cheveux féminins! Ces personnages, vous pouvez même en incarner certains lors d'une courte séance photo dans un photomaton!!!
Si vous n'avez pas encore vu cette exposition, courrez-y dès maintenant, elle se termine dimanche prochain (le 16/01/2011). Et dites si cela vous inspire pour une nouvelle coupe/couleur en cette nouvelle année!


The Isolated Child, Alice Anderson
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un p'tit mot, une idée